Un an

Contre toute attente, les livres papier Œuvres ouvertes marchent. Pas tous, certes (il y en a déjà une vingtaine), surtout les deux premiers carnets du Journal de Kafka dans ma traduction (le troisième carnet paraîtra en mars prochain), les récits de Kafka (Le Terrier ou la construction, A la colonie pénitentiaire, Le Cavalier au seau à charbon), mais aussi les Grains de pollen de Novalis. J’ai même le plaisir de vendre quelques-uns de mes propres livres.

Le catalogue est ici. Merci aux lectrices et lecteurs qui ont soutenu dès son lancement ce projet de micro-édition et qui continuent de le soutenir.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :