Carnets 18

Handke: de Kafka à Gœthe. Et il y a une logique à cette évolution quand on pense à la fascination exercée par le troisième sur le second. Chercher le passage du Journal où Kafka évoque le Gœthe géographe.

Odeur de fumée dans les rues ce matin. Violents incendies au nord-ouest (montagnes bleues) et au sud.

Je passe à côté d’un jardin où un oiseau pousse des cris aigus, comme pour alerter d’un danger.

Pas le fantastique (la fiction). La singularité (le réel).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :