Carnets 42

Les gens qui ne parlent que de « management » et d’ « organisation  » (et les mots « dollars », « percent », « cost » comme s’ils étaient les plus familiers) – même le dimanche en short et tee-shirt ici au café – toujours plus bruyants que les autres (voix, téléphone) – les démons de notre temps ?

Darling Harbour, aquarium de Sydney – première fois que je vois un axolotl, et je ne peux m’empêcher de penser: « l’animal de Cortazar » – comme s’il s’était échappé de l’un de ses livres.

« Pas de soucis » (« No worries »), « il est sorti de sa zone de confort » (« he has stepped out of his comfort zone »): parler anglais alors que tu crois encore parler français, ça doit être ça, la mondialisation heureuse.

« Une des particularités qui ont fait la célébrité de l’axolotl est sa capacité à régénérer des organes endommagés ou détruits. L’axolotl est non seulement capable de reconstituer par exemple un œil manquant, mais il peut aussi recréer certaines parties de son cerveau si elles ont été détruites. »

Je croise les bras et je sens quelque chose de collé sur ma peau au-dessus du coude – une étiquette de supermarché – aucun prix dessus.

Animal des métamorphoses.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :