Carnets 103

Dans la salle d’attente, quelques femmes bavardent joyeusement – bas du visage découvert. Et moi à côté, avec mon masque et mes lunettes noires – absolument sinistre.

Je finis par aller patienter dans le jardin devant l’entrée.

Le médecin D. – visage rougi derrière son masque FFP2 – tousse un peu. D’habitude, quand je viens, je regarde longuement le plafond moisi de la vieille case en bois.

Le médecin D. : « Cette saloperie » (je ne me souviens plus du reste de la phrase, juste de ces deux mots)

(J’étais venu pour autre chose, j’aurais peut-être dû m’abstenir.)

Plus d’hostie sur la langue à l’église – mais, à l’entrée du supermarché, du désinfectant vaporisé sur les mains par un vigile – son large sourire et le mien (des yeux du moins) – pauvre communion en temps de pandémie.

(Ce matin – un voile blanc est passé devant la montagne – bruissement de la pluie fine – sirène d’ambulance sur le boulevard.)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :