Carnets 108

« L’île Maurice est un pâté de roches dans l’océan Indien où, sur un fond de colonialisme négrier, vivote une pseudo-civilisation dont chaque communauté de l’île revendique le monopole. »

« Ce pays cultive la canne à sucre et les préjugés. »

« La mentalité générale est lente, indifférente, prodigieusement insensible aux événements d’Europe. Les idées y pénètrent, une goutte par siècle. »

« La vraie culture y est si maigre qu’elle est pratiquement inexistante. »

« Au sein de cette mollesse native, où quelques riches imposent une dictature cruelle de l’esprit, le moindre événement local est grossi en importance cosmique. »

Malcom de Chazal, Petrusmok

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :