Carnets 111

Se frayer un chemin à travers un livre en sachant qu’on ne le retrouvera jamais.

lire écrire traduire – traduire lire écrire – écrire traduire lire – écrire lire traduire – traduire écrire lire – lire traduire écrire – etc.

Se détacher de toute forme de littérature ricanante.

Laisser les opinions, les idées et même la plupart des pensées rejoindre les égouts de l’esprit vers lesquels elles coulent naturellement.

Ecrire – observer les choses apparemment les plus insignifiantes – raviver le regard et la langue.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :