Carnets 122

Et le marcheur disparut.

Un rêve de grande ville (Berlin) dans le Journal de Kafka : « D’innombrables barrières dressées à distances régulières, peintes de deux couleurs, aux pointes émoussées et polies… la foule de ces barrières était importante ».

Vue depuis le salon, dans le cadre de la porte-fenêtre : la montagne couverte de végétation comme une masse plus sombre et plus puissante – infranchissable. La roche à nu à certains endroits, gris clair, plus saillante vue d’ici.

Le 10 août 1984, Denis Roche rend visite à Francis Ponge chez lui, au Mas des Vergers : « Je regarde le vieil homme heureux, l’esprit occupé aux mille relais qui assurent le tissu invisible des littératures comme un flux continu » (Temps profond).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :