Carnets 132

Ciel sale vers l’est. Nuages fangeux à peine éclairés par de la lumière jaunâtre – paysage de fin du monde au bout du monde.

Cris stridents – oiseaux invisibles.

Statue d’un homme debout – sa tête tranchée qu’il soulève à bout de bras quelques centimètres au-dessus du cou.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :