Carnets 141

Visite matinale du bulbul orphée – huppe noire bien dressée alors qu’il est accroché à un arbuste sur la terrasse voisine – son chant pour commencer le jour avant l’ouverture du volet – aujourd’hui les tourterelles sont discrètes, comme si elles avaient compris que leur territoire était déjà occupé.

Hier : essayé de filmer quelques pailles-en-queue volant devant la montagne – (j’étais dans le jardin du docteur D.) – mais ils étaient trop loin – à l’image, petits points blancs se déplaçant – on perçoit tout de même la liberté totale avec laquelle ces oiseaux changent soudainement de direction, se laissent flotter dans les airs, remontent ou plongent à volonté. Il faudrait pouvoir écrire ainsi.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :