Carnets 221

« Tchekhov, raconte Korolenko dans ses Souvenirs, lui aurait dit un jour qu’il était capable d’inventer une histoire à partir de n’importe quoi, du cendrier qui se trouvait devant eux sur la table, par exemple. »

Les feuilles du badamier : rouges et vertes – tremblent un peu sous les nuages gris. (Les Roches noires, 29/07/2020)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

2 commentaires sur « Carnets 221 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :