Carnets 236

Nuit dans un hôtel à L’Ermitage. Le soleil : apparaît au-dessus de la colline, éclairant les filaos et les palmiers.

Au restaurant hier soir : les trois chats qui restaient à côté de la table où j’étais assis alors que toutes les autres tables de la salle étaient également occupées – l’un d’eux (longs poils blancs et beiges, très beau ou belle) : s’était couché(e) à mes pieds et semblait monter la garde.

Est-ce qu’on commence seulement à être vraiment présent au monde quand on ne trouve pas (et donc cherche) les mots pour nommer les choses les plus simples ?

La tourterelle : se pose sur la rambarde du balcon – une plume blanche dressée à l’arrière du crâne – plonge plusieurs fois son bec sous ses ailes qu’elle frotte avec vigueur tout en jetant de brefs coups d’oeil vers moi.

Dans le bâtiment d’en face : un homme sort seul sur le balcon de sa chambre et me voit moi qui suis sorti seul sur le balcon de ma chambre (tous les deux ayant veillé à ne pas faire de bruit et à tirer le rideau pour ne pas réveiller une autre personne dormant à l’intérieur). Un troisième homme : sort sur son balcon dans le bâtiment d’en face, un étage en dessous.

Un homme seul qui écrit sur le balcon d’un hôtel à sept heures du matin : est-ce suspect ?

Pas un paysage, même pas un environnement – une suite de phénomènes, de transformations (intérieur/extérieur).

Incompréhensible : les gens en vacances qui se lèvent tôt ! (et donc ils parlent – car ils ne sont seuls que quelques instants).

Sur cette même terrasse justement : un attroupement de six personnes (trois hommes, trois femmes) s’est formé. Ils organisent ensemble le petit-déjeuner qui sera rapide (pas plus d’un quart d’heure).

Un homme encore jeune sur un autre balcon : pose quelques miettes pour les oiseaux sur la rambarde – premier homme altruiste de la journée (et dernier ?).

Scribe des événements infimes.

Lectures : Handke, Geschichte des Bleistifts (Histoire du crayon); Tchekhov, Correspondance.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :