Carnets 273

Francis Ponge : « Je pense que les signes ont une grosse importance, qu’on en tire tout ce qu’on veut en tirer et je n’étais pas d’accord sur l’usage qu’on faisait des mots, il me semble qu’il était bon de placer les mots ailleurs que dans l’idéologie, par exemple, et c’est pour cela que je les ai confrontés aux choses – vous comprenez ce que je veux dire ? – pour les laver un peu des usages, de l’usage qu’on avait fait d’eux, et retrouver une certaine ressource première des mots, vous comprenez ? Il me semble que la révolte contre l’état de choses est entré pour beaucoup dans ma volonté de placer les mots dans une situation qui soit autre chose que l’idéologie, voire la philosophie. »

Source

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :