Carnets 285

L’homme assis : l’air fier d’avoir aligné quatre bouteilles de bière vides en verre marron sur la table en plastique bleue devant lui.

Facebook : on enterre des morts dont on n’aura jamais vu les corps.

La montagne : devenant paysage mental – image intérieure ?

Rêvé : tu écrivais de plus en plus gros dans le carnet – cela tournait au cauchemar.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :