Carnets 288

La caisse du supermarché : ce lieu où tu as conscience, plus qu’ailleurs, de ton existence fantomatique.

L’homme au cigarillo : porte une barbe postiche bleue (après vérification : son masque sur le menton).

Il ne faut pas écarter l’hypothèse que le monde soit un jour dirigé par des vieillards centenaires plongés dans le coma.

(« Dans l’Egypte antique, la barbe postiche est l’un des attributs que partage le pharaon avec les dieux. »)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :