Carnets 323

Le coiffeur A : dans son salon, nouvelle décoration – pots en céramique aux couleurs vives dans le style mandarin (comme il s’en vend dans une boutique pas loin) – des photos en noir et blanc de geishas et d’autres symboles asiatiques – deux jeunes clients de la diaspora chinoise locale circulent dans le salon comme s’ils étaient chez eux, se la jouant manager – impression générale : A s’est trouvé de nouveaux amis (ici, ce sont les Chinois et les musulmans indiens qui contrôlent le commerce).

Goethe quittant Rome, 21 février 1787 (lettre à Charlotte von Stein) : « En rassemblant mes effets, je trouve quelques-unes de vos chères lettres et, en les parcourant, je vois que vous me reprochez de me contredire dans les miennes. Je ne puis, il est vrai, m’en assurer, dans la mesure où ce que j’ai écrit, je l’expédie aussitôt, mais la chose me paraît très vraisemblable, car je suis balloté par des forces prodigieuses, et il serait naturel que je ne sache pas toujours où j’en suis ». (traduction de Jacques Porchat)

Petite femme debout ventre calé contre une table sur laquelle elle plie des serviettes blanches en silence – vision calme.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :