Carnets 333

Carnet du Larzac

Lundi 16 mars 1992 : rencontre des permanents, volontaires, stagiaires du CUN + tour du centre. Repas à 18 h 30. Film vidéo le soir : Danse avec les loups. J’écris quelques lettres. Conversation avec Hervé.

Mardi 17 mars 1992 : lever 8 h. Petit-déjeuner. Marche jusqu’aux Baumes. Exposé de Thierry (permanent) sur le CUN à la bibliothèque dont s’occupe Jacques-Paul. Première découverte du fonctionnement du centre. Ensuite travail au secrétariat. Repas à 12 h 30. Pause au soleil. Secrétariat. Je pars vers 16 h à pied jusqu’à Saint Martin du Larzac. Catherine me fait visiter l’ancien presbytère (où logent la plupart des permanents et objecteurs du CUN) et la chapelle juste à côté. Je monte sur une hauteur vers le nord d’où l’on voit le Causse noir, le Causse Méjean et à l’est les Cévennes. Retour par les Baumes. Dîner. Le soir, Rain man en vidéo (décidément) avec quelques personnes du centre.

Mercredi 18 mars 1992 : Travail à la cuisine seul ou avec Simone, une permanente allemande. Pars l’après-midi à Millau. Retour vers 16 h à Saint Martin. Marche jusqu’au CUN. Retravaille à la cuisine pour préparer l’anniversaire de Sylvain, un objecteur. A partir de 18 h on fête l’anniversaire. Personnes venues de l’extérieur (un objo des Truels). Me couche assez tôt, mais ne dors pas avant une heure du matin à cause de la musique (trop de bruits et d’images ici le soir !).

Jeudi 19 mars 1992 : Lever 8 h 30. Exposé d’Hervé sur le CUN. Secrétariat. Repas à 13 h. Deux heures l’après-midi au secrétariat. Discussion courte mais forte avec Hervé à propos de René Girard (un livre qu’il est en train de lire sur Shakespeare et sur le thème central du bouc émissaire), mais aussi Dostoïevski, Freud. Hervé clôt la discussion : « Normalement, je ne m’interromps pas en plein travail pour discuter ». Et il baisse à nouveau la tête (il est assis au bureau en face du mien). J’écris ensuite quelques lettres.

Note: Hervé Ott : pasteur, fondateur du CUN, une des figures importantes du plateau du Larzac après la lutte contre l’extension du camp militaire dans les années 70.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :