Carnets 338

Aube : des nuages venus de l’intérieur défilent et cachent le flanc de la montagne – les quelques points rouges des flamboyants disparaissent – la montagne est changée en un mur gris béton – reste visible la ligne de crête pareille à une ombre chinoise – est-ce que ces nuages de très basse altitude voilent et recouvrent aussi le dedans ? – impression de ne plus me souvenir de rien, de plus avoir de vie passée – quelques instants plus tard, les rochers noirs réapparaissent comme des têtes monstrueuses, les taches vert clair de la végétation semblent plus vives, mais la mémoire ne revient pas tout de suite.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :