Carnets 362

Un homme assis à la terrasse du RG : se tourne vers une femme assise à une autre table, la salue et lui dit : « Vous m’avez sauvé la vie plusieurs fois ». Plus tard, quand elle passe près de lui : « Merci pour la relaxe ».

Une existence poétique sans validation sociale d’aucune sorte.

Écrire pour agir sur soi (vision, pensée).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :