Carnets 366

L’homme, à propos d’un mort loin d’ici : « Il y a longtemps, il est passé par chez nous. »

Large allée bordée par un bâtiment administratif flambant neuf et des immeubles d’habitation – deux vieux manguiers au tronc puissant, quelques fruits oranges éclatés sur le sol – deux statues anciennes socle délabré pierre blanche sale : femmes assises décapitées plis de leur tunique encore reconnaissables – d’autres femmes bien vivantes et avec une tête promènent leur chien, les hommes sont au front.

Peut-être que ce que racontent les gens est déjà, d’une certaine manière, littérature.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :