Carnets 378

Au réveil, chaque mot me paraît neuf, comme si je l’employais pour la première fois. Si je reste à l’écart, concentré, je peux prolonger cette expérience jusqu’au milieu de la matinée. Plus tard, le risque existe que d’autres mots surgissent, ceux de « l’actualité » – semblables aux « champignons pourris dans la bouche » qu’évoque Hofmannsthal dans la Lettre de Lord Chandos.

La tourterelle sur le toit : les reflets bleu turquoise sur sa tête quand elle se tourne vers les premiers rayons de soleil.

MJ : « J’ai rêvé que tu étais un petit enfant. » (= un compagnon de jeu)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :