Carnets 407

Une femme déjà âgée qui tend son portable à l’homme assis à côté d’elle – il regarde l’écran avec un air dédaigneux.

Il parlait jadis pour se faire accepter par les autres. À présent, il se tait pour observer leur rejet silencieux.

Jaccottet, une seule notation pour le mois de février 1966 : « Le vent ne dérange même pas les fumées. L’amandier fleurit. »

L’image – associée à l’imaginaire, à un monde qui n’existe pas et que l’esprit aurait créé de toute pièce. Or l’image est ce qu’il y a de plus originel, de plus naturel dans nos vies et naît de notre rapport au réel.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :