Carnets 410

« Vous avez la table 108. Elle est réservée à midi. Vous mettrez un masque pour aller payer à l’accueil. » (prendre un café en terrasse, février 2021).

Lecture précise et inspirée des Carnets du nouveau jour /2 par Florence Trocmé. Elle écrit à un endroit : « Le petit reproche que je peux peut-être lui faire, étouffer parfois ses émotions ». Or je ne vois, moi, dans ces pages, qu’émotions…

L’homme visage grave qui pianote sur le clavier de sa tablette numérique. A une autre table, la femme masque baissé sourire aux lèvres en train d’écrire dans un carnet. Deux univers ?

Quand le vent a cessé de les agiter, les palmiers figés dans le silence paraissent te regarder et te poser une question (laquelle ?).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :