Carnets 418

Paravents en verre installés à la terrasse du café : s’y reflétant, les voitures et les camions qui passent sur la route à côté te traversent. Depuis combien de temps as-tu le sentiment que leurs routes passent à travers toutes les maisons et tous les corps – qu’il n’y a plus de zones épargnées par leur circulation incessante ?

L’écrivain qui, après seulement quelques jours ici, savait déjà tout de la vie locale et prétendait t’instruire.

La Chinoise originaire de Madagascar. Es-tu venu ici pour brouiller tous tes repères géographiques et culturels – pour ne plus ressentir le besoin de définir quelqu’un par ses origines ?

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :