Carnets 440

Première plongée dans les profondeurs de l’Océan Antarctique (jusqu’à 70 mètres) : « Quel contraste avec la surface ! Là-haut, un désert de glace, rude, inhospitalier, monochrone, et ici-bas, des jardins de vie, délicats, luxuriants et colorés. C’est comme si ces jardins attendaient depuis la nuit des temps leurs premiers promeneurs. Ils semblent immuables. Si, dans les premiers mètres sous la glace, la banquise et les icebergs détruisent tout, ici-bas au contraire les conditions sont plus stables. Ici, les tempêtes, le fracas des glaces ne sont qu’une lointaine rumeur, et alors tous les épanouissements sont permis, et ces jardins s’en donnent à coeur joie. Et nous, nous sommes là, enfin, privilégiés, à les observer pour la toute première fois. Et tous ces organismes sont des animaux, quand bien même sont-ils branchus, arborescents, buissonnants, ce sont des animaux, certes fixés et aux allures de plantes, mais bien des animaux qui filtrent l’eau pour se nourrir. »(Antarctica)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :