Carnets 441

« Première fois »: « Je peux plaisanter avec vous ? » (une vieille dame à la poste)

Bruit d’une tronçonneuse dans le quartier (toujours après une tempête – arbres aux branches brisées à élaguer) : peut-être la seule machine que j’aime entendre parce qu’elle me transporte « au pays de l’enfance ». En hiver, c’était le seul bruit mécanique qu’on entendait à des kilomètres à la ronde, et qui témoignait d’une activité humaine quelque part dans la forêt. (Morvan, années 70-80)

Photos d’identité : le Chinois me photographie en Chinois (joie de perdre ainsi mon identité).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :