Carnets 442

Biscuit formant une pâte épaisse dans ta bouche : comme les mots de la télé-radio dans ta tête – la « pâte-mots » de Tarkos.

En te levant tu vois: un pays où il n’y aurait plus que le virus. Toute matière, tout organisme serait uniquement composé du virus. Couleur rose-violette de chaque chose (comme les images TV de la souche). « Bienvenue à Coronaland ».

Chien, laisse dans la gueule – homme, masque sur la gueule.

Des journées où tout, même le ciel en tôle gris métallisé, semble extrait d’un film de science-fiction.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :