Carnets 457

— « Je suis Fred D., celui qui se frappe le coeur du poing et dit « Es klopft ! » (Il bat) quand on lui demande comment ça va. » (Tübingen, début des années 2000)

La liberté de se taire est aussi un droit essentiel (plus essentiel, désormais, que la « liberté d’expression » ?)

Au RG: quelque chose se passe de l’autre côté de la rue. Soudain, l’homme regarde avec intensité parce que quelque chose se passe de l’autre côté de la rue.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :