Carnets 461

Il y a un an, je n’avais vu que la fin de ce film sur Takaya le loup solitaire et je le vois aujourd’hui en entier. Certains loups quittent leur meute et partent à l’aventure, on les appelle ici des « loups en dispersion ». Takaya a traversé plusieurs agglomérations et routes du Canada avant de rejoindre la côte est. Là, il s’est jeté à la mer et a nagé un kilomètre jusqu’à une île où il vit depuis sept ans. L’an dernier, j’avais noté ces phrases dans un carnet :

« Les loups solitaires sont des aventuriers, des explorateurs qui repoussent les limites de leur monde. C’est vraiment passionnant de voir un animal théoriquement social être si autonome dans sa vie de solitaire. Ce n’est pas une mauvaise chose de se sentir bien tout seul. »

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :