Carnets 387

Il est possible que l’observation d’une simple feuille d’arbre (forme, couleurs, texture) fasse plus pour l’éveil de l’esprit que nombre de livres de philosophie. Mais s’agit-il seulement d’observer ? La Chinoise à propos du livre sur l’histoire de Madagascar qu’on vient de lui offrir : « Il est de 18… » ; c’est un livre relié » ;Lire la suite « Carnets 387 »

Carnets 386

Feuilles de manguier ramassées à côté du boulevard : longilignes, vert pâle tirant au jaune, nervures jaunes à moitié effacées, petites taches noires disséminées sur les bords causées par l’humidité – elles sèchent sur la table – vision calme. Quand tu dessines : tendance à l’abstraction – à partir de formes naturelles. Tu as finiLire la suite « Carnets 386 »

Carnets 384

Le banyan dans le parc derrière la médiathèque. Personne ce dimanche matin – juste de temps en temps un homme seul, l’air perdu au milieu des arbres, cherchant son chemin. Un restaurant « La Case de l’oncle Tom » (!?) fermé – apparemment depuis longtemps. Deux jeunes passent et l’un d’eux s’arrête à un robinet pour s’aspergerLire la suite « Carnets 384 »

Carnets 381

Les nuages noirs qui balayaient l’horizon vers l’est sont désormais ici – quelques gouttes de pluie sur le livre d’abord, puis l’averse ensoleillée – devant la montagne : brusque apparition d’un arc-en-ciel, si proche, « zum Greifen nah » sont les mots qui me viennent en allemand, comme dans un rêve : « Si proche que je pourraisLire la suite « Carnets 381 »

Carnets 380

Georges-Arthur Goldschmidt, La Traversée des fleuves : « Ma mère était totalement dépourvue de préjugés et n’était sensible qu’au charme des gens, à leur personnalité propre ; à l’aise avec tout le monde, elle fréquentait aussi bien les ministres que les ouvriers du quartier ou les bohémiens du coin. Un de mes souvenirs d’enfance, c’est l’intérieurLire la suite « Carnets 380 »