Carnets 7

Question de l’écriture de fiction qui sort de cette vie connectée en permanence aux évènements, le spectacle de l’actualité génère une écriture coupée en soi de la réalité, se nourrissant uniquement des « images du monde ». Est-ce qu’on voit et ressent le monde devant un écran (de télé ou d’ordinateur) ? Est-ce qu’on parle à quelqu’un,Lire la suite « Carnets 7 »

Carnets 3

Rencontre avec Werner Kofler, Vienne, 29/07/2010 cinéma : Coup de torchon (P.Noiret) et Le Juge et l’assassin (évoque Dürrenmat).le train dans ses récits, je cite Amok und Harmonie (—> « Kompliment ! »)veut m’offrir des livres de lui que j’ai déjà, sauf Doktorarbeit sur intertextualités (citations dans son œuvre)écrit avec machine à écrire, refuse ordinateur (sa filleLire la suite « Carnets 3 »

Carnets 2

Je finis le carnet à la couverture bordeaux commencé en mai dernier en reprenant quelques passages extraits de la biographie de Peter Handke lue ces jours-ci (Malte Herwig, Meister der Dämmerung, 2011), ainsi que de plusieurs livres du même auteur que je redécouvre depuis deux-trois ans. Ici, je note cette phrase prononcée par un amiLire la suite « Carnets 2 »

Carnets 1

Flammes de 30 mètres de haut « feu attisé par des vents violents et des températures de + de 35 degrés » mur de fumée qui couvre une surface grande comme la Suisse 600 habitations détruites un tourbillon de feu, phénomène rare le feu approche des premières banlieues de Sydney « Mégafeu » brûle sur 300 OOO hectaresLire la suite « Carnets 1 »

Aux îles Kerguelen

Un archipel français au sud de l’Océan indien. Un océan agité pour accéder à ces îles appelées jadis « îles de la Désolation ». Du vent toute l’année. Une terre difficile qui accueille depuis les années cinquante une station scientifique. Des hommes venus là pour une mission d’un an, voire plus, afin d’observer la nature. Et puisLire la suite « Aux îles Kerguelen »