Carnets 7

Question de l’écriture de fiction qui sort de cette vie connectée en permanence aux évènements, le spectacle de l’actualité génère une écriture coupée en soi de la réalité, se nourrissant uniquement des « images du monde ». Est-ce qu’on voit et ressent le monde devant un écran (de télé ou d’ordinateur) ? Est-ce qu’on parle à quelqu’un,Lire la suite « Carnets 7 »

Carnets 3

Rencontre avec Werner Kofler, Vienne, 29/07/2010 cinéma : Coup de torchon (P.Noiret) et Le Juge et l’assassin (évoque Dürrenmat).le train dans ses récits, je cite Amok und Harmonie (—> « Kompliment ! »)veut m’offrir des livres de lui que j’ai déjà, sauf Doktorarbeit sur intertextualités (citations dans son œuvre)écrit avec machine à écrire, refuse ordinateur (sa filleLire la suite « Carnets 3 »

Carnets 2

Je finis le carnet à la couverture bordeaux commencé en mai dernier en reprenant quelques passages extraits de la biographie de Peter Handke lue ces jours-ci (Malte Herwig, Meister der Dämmerung, 2011), ainsi que de plusieurs livres du même auteur que je redécouvre depuis deux-trois ans. Ici, je note cette phrase prononcée par un amiLire la suite « Carnets 2 »