Carnets 36

C’était l’oiseau silencieux, le seul. Il était posté sur un poteau à l’entrée du parking d’un immeuble, c’est là – éloigné d’une dizaine de mètres – que je l’ai observé pour la première fois. Un martin pêcheur, me suis-je dit, étonné de le voir si loin d’une rivière, d’un fleuve ou d’un point d’eau. Hier,Lire la suite « Carnets 36 »

Carnets 31

En route pour l’ancienne maison de mes grands-parents dans le Morvan. Mais tout nous retardait: la visite d’une autre maison, moderne et déserte, la course de l’enfant à travers les pièces, enfin la nuit vint, réduisant à néant le désir de retourner à la source de l’enfance. Les deux ginkgo biloba du jardin botanique deLire la suite « Carnets 31 »

Carnets 28

Sydney, Wyanyard Square – un ibis court, un os de poulet dans le bec, récupéré dans une poubelle. « En Egypte, l’ibis était un oiseau sacré, vénéré et souvent momifié comme symbole de Thot, dieu de l’écriture. » Ciel et terre rouges vif à Mallacoota, à 400 kilomètres au sud (photo en ligne). Si je parle iciLire la suite « Carnets 28 »

Carnets 27

Sept heures du matin: un soleil orange flou dans le ciel enfumé. Sydney: femmes brunes vêtues de noir. Etrange quartier de Paddington (alignements de minuscules maisons de l’époque victorienne). On se demande si ces maisons sont habitées quand quelqu’un sort de l’une d’entre elles sans même vous voir. Paddington Street: rue bordée de vieux platanesLire la suite « Carnets 27 »