Carnets 2

Je finis le carnet à la couverture bordeaux commencé en mai dernier en reprenant quelques passages extraits de la biographie de Peter Handke lue ces jours-ci (Malte Herwig, Meister der Dämmerung, 2011), ainsi que de plusieurs livres du même auteur que je redécouvre depuis deux-trois ans.

Ici, je note cette phrase prononcée par un ami de Handke: « Ce qui lui importe, c’est qu’on regarde le monde comme on devrait le regarder. »

Carnets 1

Flammes de 30 mètres de haut

« feu attisé par des vents violents et des températures de + de 35 degrés »

mur de fumée qui couvre une surface grande comme la Suisse

600 habitations détruites

un tourbillon de feu, phénomène rare

le feu approche des premières banlieues de Sydney

« Mégafeu » brûle sur 300 OOO hectares 60 km de longueur

depuis plus de trois mois

J’y vais ? J’y vais pas ?

————————-

Le professeur d’arts plastiques qui, sur une feuille, à côté du relevé de notes de ses élèves, dessine un tank au crayon à papier, sans oublier l’ombre du canon.

(nouveau carnet, 09/12/2019)

Aux îles Kerguelen

Un archipel français au sud de l’Océan indien. Un océan agité pour accéder à ces îles appelées jadis « îles de la Désolation ». Du vent toute l’année. Une terre difficile qui accueille depuis les années cinquante une station scientifique. Des hommes venus là pour une mission d’un an, voire plus, afin d’observer la nature. Et puis lui, le dernier arrivé, le « littéraire » étranger aux activités qui l’entourent, préférant les livres. Du dedans au dehors, du livre au monde, il existe pourtant un chemin que le narrateur découvrira pas à pas, page après page aux îles Kerguelen.

A commander aux Éditions Œuvres ouvertes

Carnet d’hiver austral

Qu’est-ce que je fais ici ? Je lis, j’observe les animaux, je découvre la flore, je visite un musée d’histoire naturelle avec un enfant, je traduis le Journal de Franz Kafka, je pense à Lorand Gaspar qui vient de mourir, je circule en voiture, je marche au bord de l’océan, j’écoute Chopin, je réfléchis aux cinquante ans de Woodstock, je passe pour la première fois à la télévision, j’écris, je m’interroge sur la fiction (liste non exhaustive).

A commander aux Éditions Œuvres ouvertes